Chapitre 2 : kart embrayage et démarreur (partie 1)

Cette catégorie de kart qui est sans boîte de vitesses dispose désormais d’un système de démarrage électrique. (Exception faite pour les mini kart qui eux sont à ficelle).

La première sous catégorie est la minime/cadet. Conduite par les pilotes entre 10 à 13 ans pour la minime et 11 à 15 ans pour la cadet, elles offrent chacune des particularités différentes. Les minimes sont équipées d’un moteur Parilla Puma 2 temps pour les 85 cm3 à refroidissement par air, avec un démarreur électrique et un embrayage lui permettant d’atteindre les 13 chevaux. Il est également muni d’un carburateur à vis de réglages externes. Les karts avec pilote pèse un poids minimum de 120 kg.Le kart dit « Cadet » est équipé d’un moteur Rotax mini max de 2 temps pour les 125 cm3 à refroidissement liquide avec démarreur électrique et embrayage. Il est conçu pour développer 16,5 chevaux stur un circuit. Ce kart pèse un poids minimum de 132 kg pilote à son bord. 

Équipés de pneus slicks étroits à gomme dure, ils ne peuvent circuler par temps de pluie, seulement sur circuit sec.

 

Kart

Une course de karting

Seconde catégorie de kart

La seconde sous catégorie est le KFS 100 et le KFS Jeune. Cette sous catégorie de kart lancée à l’initiative de la FFSA et FFSA jeune, devient rapidement une référence en terme kart économique.Le KFS jeune est conduit par les pilotes âgés de 13 ans à 21 ans pour un poids minimum de 145 kg avec pilote. Le kart KFS 100 est réservé pour les pilotes âgés de 22 ans et plus avec un poids minimum de 158 kg avec pilote. Les deux sont équipés d’un châssis fabriqué en France par GO kart, avec un freinage mécanique. Disposant d’un moteur IAME 2 temps pour un 100 cm3 à refroidissement par air, avec un démarreur électrique et embrayage, ils se développent à une vitesse de 22 chevaux. Ils sont également munis d’un carburateur à deux vis de réglage externe.Comme pour la sous catégorie précédente ils ne peuvent pas rouler par temps de pluie du à leur pneus slick semi durs.

La dernière sous catégorie développée dans cette première partie du chapitre 2 est la KFS 125. Créée en 2010 par la société GO Kart, elle est destinée aux pilotes âgés de 15 ans. Avec le pilote à son bord le kart pèse un poids minimum de 155 kg. Ce kart est entièrement monotype, c’est à dire châssis et moteur. Le châssis est équipé d’un frein hydraulique et le moteur quant à lui est un IAME 2 temps pour une 125 cm3 à refroidissement par air. Il est équipé aussi d’un démarreur électrique et d’un embrayage afin de développer une vitesse de 28 chevaux. Avec un carburateur à deux vis de réglage externe et des pneus slick semi tendres, le KFS 125 peut être contrairement aux autres conduit par temps de pluie avec des pneus adaptés.

Voilà la première partie terminée, bientôt la deuxième partie avec la suite des karts de cette catégorie.